Alzheimer

290,00 TTC

Modalités : Application de formation Toccata et classes virtuelles

Durée de la formation : 21h

Public ciblé : Auxiliaires de vie

Financement :

Vous êtes salarié(e) du particulier employeur ?

Grâce à IPERIA, bénéficiez de 58h de formations gratuites et rémunérées.

Télécharger le bulletin d’inscription pour les Auxiliaires de vie et les Aides ménagères 

Catégorie : Étiquette :

Description

Objectifs de la formation “Alzheimer”

À l’issue de la formation “Alzheimer”, l’apprenant sera donc en mesure de mettre en place un accompagnement adapté aux besoins spécifiques de la personne en développant ses capacités d’écoute ainsi que ses connaissances sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées.
Il sera également capable de collaborer efficacement avec tous les acteurs en vue d’assurer la continuité de l’accompagnement.

Savoirs : 

  • Les représentations sociales et les idées reçues sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées.
  • L’autonomie, la dépendance et la perte d’autonomie.
  • Les symptômes de la maladie d’Alzheimer.
  • La notion de troubles cognitifs et les troubles du comportement engendrés.
  • Les répercussions de la maladie sur la vie quotidienne et les impacts psychologiques.
  • Le rôle et les limites professionnelles de l’assistant de vie au sein de la relation d’aide.
  • La démarche de projet personnalisé et également les principes fondamentaux de la bientraitance suivant les recommandations de la HAS/ANESM.
  • Le recueil d’informations ainsi que la démarche d’observation : objectifs, méthodes et outils.
  • La mémoire et les activités de stimulation cognitive.
  • Le rôle des aidants et/ou des professionnels intervenant au domicile et le travail en équipe : la coordination, le partage d’informations et l’alerte.
  • Les fondamentaux de la communication interpersonnelle : l’écoute active, le questionnement et la reformulation.
  • Les dispositifs de soutien institutionnels et également associatifs pour la personne et les aidants.

Savoir-faire : 

  • Détecter les signes d’alerte pré-diagnostic et orienter la personne.
  • Analyser les impacts de la maladie sur son accompagnement et donc adapter son comportement.
  • Clarifier et co-définir ou redéfinir avec la personne et/ou l’entourage proche les objectifs et les modalités d’accompagnement, en lien avec les actions des autres professionnels intervenants.
  • Proposer des sorties et activités compatibles avec l’évolution de la maladie.
  • Solliciter la personne et la stimuler lors des différentes activités de la journée.
  • Proposer des stratégies face aux situations de refus.
  • De plus, assurer par différents canaux de communication la transmission des informations utiles aux interlocuteurs appropriés.
  • Adopter une posture et une communication adaptées à la situation et aux besoins de la personne.
  • Ajuster son accompagnement en outre en fonction de l’évolution de la maladie et des besoins de la personne.
  • En bref, s’informer sur la maladie d’Alzheimer et actualiser ses connaissances via les relais d’information appropriés.

Savoir-être : 

  • Premièrement être à l’écoute
  • Deuxièmement être empathique
  • Troisièmement rester neutre
  • Quatrièmement veiller à créatif
  • Cinquièmement faire preuve de patience
  • Sixièmement être dans une juste proximité